L'atelier d'Armelle Alleton

Le caladium

Le CALADIUM

Le Caladium est une plante néo-tropicale découverte au Brésil, elle appartient à la famille des aracées, il s’agit d’une plante herbacée, vivace, tubéreuse et semi persistante. On l’appelle également plus rarement selon la forme des feuilles : ailes d’ange, oreilles d’éléphant ou cœur de Jésus.

On  reconnait le caladium très facilement à son feuillage, très coloré.
Les feuilles sont portées par de longs pétioles qui proviennent directement d’un tubercule souterrain.
Son feuillage est tellement beau que l’on porte peu d’intérêt à son inflorescence. 
Elles présentent des couleurs lumineuses, sont unies, striées ou tachetées dans les tons de verts, blancs, crèmes, rouges, roses, ou encore saumon. Leur texture est particulière ; elles sont très minces et quasi translucides.

 

Il existe deux types de feuilles :
Fancy leaf et Lance leaf. Les feuilles présentes généralement des nervures médianes bien en évidence, des marges contrastées et des motifs marbrés, des veines et des rayures, pois et diverses combinaisons et nuances de vert, blanc, rouge, rose…

Le caladium à un tubercule, qui a une fonction de réserve alimentaire qui permet à la plante une saison de dormance sous terre qui permettra de produire de nouvelles feuilles et des fleurs au moment le plus opportun.
Il n’est donc pas étonnant de voir votre caladium rentrer en dormance à la fin de l’automne.
Le tubercule permet donc une certaine pérennité à la plante, il porte très souvent des bulbilles qui en se détachant permet à la plante de se multiplier.
La taille du tubercule est très importante car un gros tubercule a plus de points de croissance, ce que l’on appelle les « yeux », chaque œil produit une pousse, et plus il y a de pousses, plus la plante est grosse et vigoureuse.
On reconnait un tubercule de caladium sain quand il est dodu et ferme. Attention donc aux tubercules ramollis ou trop léger.

Bien qu’il soit cultivé comme plante à feuillage, le caladium fleuri !
Il produit une fleur typique des aracées qui ressemble à celle de l’Arum, elle comporte une spathe entourant un petit spadice. Les fruits sont des baies comprenant plusieurs graines.
La plupart du temps, on conseille de supprimer l’inflorescence car elle enlèverait de l’énergie à la plante mais l’on peut sans problème la laisser et pourquoi pas se lancer dans l’hybridation…

ENTRETIEN

Le caladium a besoin de beaucoup de lumière et d’ensoleillement, mais il ne doit pas être exposé directement aux rayons brûlants du soleil. Il supporte la mi-ombre et a besoin d’humidité. Une véranda ou une serre chaude est idéale, mais il peut être cultivé en intérieur si on lui apporte suffisamment de soins.

Arrosez le caladium en fonction des saisons : modérément au printemps, abondamment en été et stoppez l’hiver. Ne détrempez jamais le terreau, afin d’éviter de faire pourrir le bulbe. Le caladium doit être vaporisé tous les jours. 

Faites un apport d’engrais liquide pour plantes vertes tous les 15 jours, du mois de mars au mois d’août. Respectez la période de repos du caladium, en maintenant le terreau sec et en plaçant le pot dans un endroit sombre, à une température avoisinant 16 °C. Vous pouvez aussi déterrer les bulbes et les placer dans du sable sec pendant leur hivernage qui dure du début de l’automne jusqu’au début du printemps.

Attention : Certaines parties de la plante sont toxiques en cas d’ingestion, la manipulation de la plante peut provoquer une irritation cutanée ou une réaction allergique.