L'atelier d'Armelle Alleton

Le BOUTURAGE

Les différentes techniques de bouturage

À talon, en crossette, de tige ou d’œil…, tous ces qualificatifs font référence à différentes techniques de bouturage. Voici un condensé des possibilités, pour vous permettre de vous y retrouver parmi tous ces types de boutures. C’est le moyen le plus efficace, le plus simple et le moins onéreux de multiplier un grand nombre de végétaux et de vous aménager une véritable jungle urbaine.
Vous pouvez par la suite offrir la bouture à un proche ou l’ajouter à votre collection de plantes.

Hormone de bouturage ?
La poudre d’hormone de bouturage vendue en jardinerie peut être utile pour favoriser la reprise et l’émission de racine. Vous pouvez y tremper la base de vos boutures, mais veillez à ce qu’il ne subsiste qu’une fine couche à l’extrémité (tapotez légèrement avec le doigt pour faire tomber l’excédent).

Education de la bouture
Le temps d’enracinement dépend de chaque espèce. Plusieurs semaines sont quoi qu’il en soit nécessaires. Durant ce temps, il faudra veiller à ce que le mélange terreux ne sèche pas, et protéger vos godets du gel le cas échéant (serre, châssis…) La mise en place ne s’opère que lorsque les plants ont suffisamment forci. Vous pouvez vérifier la qualité de l’enracinement en dépotant un godet, ou en tirant avec délicatesse sur l’une ou l’autre des boutures.